Selon l’Observatoire de l’âge, les seniors français se déclarent heureux


La population française continue de vieillir sous l’effet de l’allongement de la durée de vie et de l’avancée en âge des générations du baby-boom. Ainsi, 17,5 % de la population a aujourd’hui plus de 65 ans ; en 2060, une personne sur trois aura plus de 60 ans (1).

Le second opus de l’Observatoire de l’âge (2), réalisé par ViaVoice avec Harmonie Mutuelle, Le Monde et France Inter, fait le point sur les seniors et leur rapport à la vieillesse. Qu’ils vivent à domicile ou en EHPAD, quel que soit leur niveau de revenus, ils s’affirment heureux, bien entourés et bien intégrés à la société. Des résultats inattendus, détaillés dans ce nouvel Observatoire de l’âge.

Les seniors se sentent heureux et bien entourés, qu’ils vivent à domicile ou en EHPAD. Comme en atteste la présentation des grandes lignes du projet de loi de l’adaptation de la société au vieillissement le 12 février dernier, l’allongement de la durée de vie est une thématique au cœur de l’actualité et des débats publics.

Harmonie Mutuelle, première mutuelle de santé de France, en partenariat avec Le Monde et France Inter, renouvelle, pour la deuxième année consécutive, son Observatoire de l’âge (2). Réalisé par ViaVoice, il dresse un état des lieux en miroir du rapport des seniors à la vieillesse. L’étude confronte ainsi l’opinion de personnes de plus de 70 ans à l’opinion de personnes vivant en EHPAD.

De ce second volet de l’Observatoire de l’âge, il ressort une proportion très nette de seniors heureux : une tendance observée aussi bien auprès des seniors vivant à domicile que ceux vivant en maison de retraite ou en EHPAD, cela quel que soit leur niveau de revenus.

– 88 % des personnes de plus de 70 ans se déclarent heureuses et bien entourées.

– 93 % se sentent intégrées à la vie sociale sur le lieu de résidence.

– 68 % pensent qu’en France, on se préoccupe bien des personnes âgées (+7% par rapport à 2013).

– 51 % des personnes qui ne se sentent pas bien entourées déclarent cependant apprécier cette solitude et parmi celles vivant à domicile.

– 75 % pensent que la solitude leur donne la possibilité de s’organiser comme elles le veulent mais 17 % des seniors reconnaissent néanmoins un sentiment de solitude et d’abandon de la part des services publics.

Ce chiffre est de 13 % pour les personnes résidant en EPHAD.

Pour lutter contre cette solitude, près de 30 % des seniors résidant à domicile aimeraient avoir plus facilement accès aux services de santé. Les seniors en EHPAD privilégient l’accès à des activités culturelles ou de loisirs (21 %).
Cette année, trois grands résultats sont à noter.

1) Comme l’an dernier, les seniors français se déclarent majoritairement heureux : 88 % des Français de plus de 70 ans vivant à domicile se disent heureux, contre 77 % pour ceux vivant en EHPAD ou en maison de retraite. Ce chiffre reste également très positif, quel que soit le niveau de revenus de la personne interrogée ; 98 % des personnes aux revenus mensuels supérieurs à 4 000 € se disent heureuses, contre 78 % de celles ayant des revenus inférieurs à 1 000 €.

2) Les Français se sentent bien entourés : c’est le cas de 88 % des Français de plus de 70 ans vivant à domicile, un chiffre qui monte jusqu’à 93 % pour les seniors vivant en EHPAD ou en maison de retraite. Quant à l’isolement, il n’est pas vécu comme problématique puisque parmi les personnes interrogées qui se sentent peu entourées ou isolées, 51 % apprécient néanmoins cette solitude. En effet, celle-ci leur donne la possibilité de s’organiser comme elles l’entendent, selon leurs propres horaires (75 %). Toutefois, si la solitude n’est pas vécue comme un problème en soi, 40 % des personnes interrogées reconnaissent néanmoins qu’elle peut être un sujet d’inquiétude. Elles craignent notamment d’avoir un accident sans pouvoir être aidées.

3) Une minorité des plus de 70 ans ressent néanmoins un sentiment de solitude et d’abandon de la part des services publics (17 %). Pour y remédier, ceux-ci souhaiteraient une meilleure accessibilité aux services de santé (29 %), aux activités culturelles et loisirs (26 %) ou encore aux commerces (23 %). Du côté des résidents en EHPAD, seuls 13 % ressentent un sentiment de solitude et d’abandon de la part des services publics. Ce chiffre atteint 22 % en ce qui concerne leurs amis et connaissances. Pour remédier à ce sentiment d’abandon, ils aimeraient avoir plus facilement accès aux activités de loisirs et culturelles (21 %) et à des conférences ou des cours (18 %).

(1) Source INSEE 2013.
(2) Sondage réalisé du 14 février au 7 mars 2014 par téléphone auprès de 1 012 personnes de 70 ans et plus et complété d’entretiens menés en face à face auprès de 164 résidents au sein de 17  services de soins et d’accompagnement mutualistes d’Harmonie Services Mutualistes.

Miroir social.fr du 20 mai 2014