Née en France en 1960, S.O.S Amitié a été créée en vue de la PRÉVENTION DU SUICIDE et plus généralement, du mal-être.

Il y a aujourd’hui 55 postes répartis dans toute la France qui reçoivent 700.000 appels par an.

L’association S.O.S Amitié Paris Île-de-France, qui regroupe actuellement 9 lieux d’écoute en région parisienne, répond à près de 100.000 appels par an. Elle est gérée par un Conseil d’Administration où tous les postes sont représentés. Ce Conseil est élu par l’Assemblée Générale composée de tous les écoutants. Le Président et le Bureau sont élus par le Conseil.

L’écoute pratiquée à S.O.S Amitié, inspirée des principes du psychologue américain Carl Rogers, est anonyme et confidentielle, elle se veut bienveillante, sans jugement ni conseil, et dépourvue de tout lien idéologique ou religieux (cf Charte éthique S.O.S Amitié).

Les écoutants sont les membres actifs. Ils sont acceptés en formation après entretiens avec des membres de l’équipe du lieu d’écoute.

Sous la direction de personnes qualifiées, ils suivent une formation qui comprend deux parties :

  • Une formation initiale de quelques heures par semaine pendant plusieurs semaines,

  • La formation se déroulant sur plusieurs mois, un engagement minimum de 2 ans est demandé aux personnes souhaitant nous rejoindre,

  • Ensuite, en tant qu’écoutant, une formation continue qui se poursuit durant toute l’activité du bénévole. Elle demande deux heures par mois. Elle est obligatoire.

Les écoutes se pratiquent dans un lieu réservé à cet effet, et principalement réalisées dans nos locaux.

Les écoutants planifient leurs plages d’écoute (de 2, 3 ou 4 heures) selon leur disponibilité dans le respect de la formule d’engagement qu’ils ont choisie :

  • Formule « classique » correspond à un minimum de 160 heures annuelles d’écoutes dont 40 heures de nuit et dont 20h le week-end

  • Formule « noctambule » correspond à un minimum de 120 heures annuelles d’écoutes dont 60 heures de nuit

  • Formule « actif », réservée aux personnes en activité professionnelle ou pour les étudiants, correspondant à un minimum de 120 heures annuelles d’écoute dont 20 heures de nuit.